GENE VINCENT
There's One In Every Town
Ajouter au panier Ajouter au panier     Retour à la page précédente Retour à la page précédente
 

There’s One In Every Town : Gene Vincent fut le premier mauvais garçon du rock’n’roll. Ses disques étaient censurés ou interdits, ses concerts dégénéraient en émeutes, il bousillait des chambres d’hôtels alors que Keith Moon était encore à l’école, sa vie privée était un champ de ruines jonché de bouteilles d’alcool, de drogues, d’armes et de femmes. Il sacrifia sa vie pour le Bluejean Bop. Sans lui, il n’y aurait pas eu de Jim Morrison, ni de Sid, ni de Marilyn Manson. Elvis lui-même aurait eu du mal à s’imposer. C’est pourquoi on célèbre toujours la mémoire de Gene Vincent trente ans après sa mort.


Auteur Mick Farren
Date de parution 23 novembre 2012
Prix 30 €
Nombre de pages 148
ISBN 9782357792197
Code CB204
© 2014 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement