ANTHROPOLOGIE DU METAL EXTREME

Image de l'article

Présentation

Né en 1970, le metal est une radicalisation du rock. Le metal extrême (black metal, death metal) est lui-même une radicalisation du metal. Phénomène international, il concerne en France des centaines de milliers d'individus. Il interpelle les pouvoirs publics qui lui attribuent des profanations. Sorti de sa confidentialité, il est réduit à son apparence sulfureuse par des personnes qui n'ont pas toutes les cartes en main pour se faire une opinion. Ce livre entend justement fournir ces cartes manquantes, sans lesquelles toute argumentation est impossible. Qui sont ceux qui ont créé le metal extrême et qui le font évoluer aujourd'hui ? Quelle est cette violence qu'ils projettent et qu'on leur reproche ? Docteur en sociologie, Nicolas Walzer est chercheur au CEAQ (Paris V - Sorbonne) ainsi que chroniqueur pour plusieurs webzines. Il propose de recourir ici aux sciences humaines pour dévoiler l'inconscient de cette tribu et assainir le débat sur ses enjeux sociétaux. Dans le cadre de sa thèse de doctorat, il s'est entretenu longuement avec les principaux représentants et activistes de la scène française, ainsi qu'avec l'influent Ihsahn (Emperor). Il traite des aspects méconnus de leur vie : initiation musicale, rapport avec la famille, l'argent, la religion, la société…



Auteur Nicolas Walzer
Date de parution 1 novembre 2007
Prix 30 €
Nombre de pages 416
ISBN 9782910196578
Code CB062
© 2017 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page