Homo Metallicus

Image de l'article

Présentation

L'homo metallicus apparaît au Royaume-Uni au début des années 1980. Cette nouvelle figure de l'artiste métal, dotée d'un imaginaire expressif et haut en couleur, devient rapidement un mythe de même que la cible de critiques qui lui associent une série de clichés et la dépeignent sous une forme caricaturale. Cet essai vise à montrer comment cet homo metallicus, issu d'un imaginaire populaire renouvelé, symptomatique d'une mondialisation et d'une médiatisation naissantes, victime d'une propagande culturocentriste ou, au contraire, collégialement déifié, bref, comment ce drôle d'animal est un pur produit marketing. Une mythologie du contemporain qui, comme la plupart des mythologies, suscite l'exégèse et déclenche une myriade d'analyses. Résultat : peu à peu, le vernis s'effrite, les murs du temple se fissurent, les adorateurs s'épuisent, les courtisans s'ennuient. Le mythe s'effondre. Reste alors une image plus juste, conforme à la réalité des choses. Celle d'un homme (ou d'une femme) comme les autres.

Biographie de Nicolas Bénard

Nicolas Bénard est docteur en histoire, chercheur associé auprès de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses recherches portent sur l'histoire des musiques extrêmes. Il est l'auteur de plusieurs essais et monographies sur le sujet, notamment Métalorama (2011) et, avec Robert Culat, Opeth. Damnation et délivrance (2013) et Katatonia. Sous un ciel de plomb (2015).



Auteur Nicolas Bénard
Date de parution 18 décembre 2017
Prix 30 €
Nombre de pages 260
ISBN 9782357799806
Code CB357
© 2018 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page