Le Heavy Metal au cinéma

De Spinal Tap à Rob Zombie

Image de l'article

Présentation

Cinéma et musique ont toujours fait bon ménage. Le rock en particulier a depuis ses premiers rugissements trouvé un écho sur grand écran. Avec le King Presley puis avec les Beatles et beaucoup d'autres grands noms qui, un jour, ont souhaité faire le lien et offrir à leurs univers des évocations filmiques plus ou moins inspirées. Le metal lui, ne fait pas exception et s'est abondement nourri de références cinématographiques. Les headbangers sont souvent de grands cinéphiles et bien sûr, les stars du genre, parmi lesquelles Black Sabbath, Alice Cooper, Rob Zombie ou encore Metallica ont, à un moment ou à un autre, participé à ce dialogue si galvanisant, donnant naissance à des morceaux remplis de références, à des films cultes et à des longs-métrages propulsés par la puissance évocatrice de la musique sur-amplifiée. Que l'on parle de films d'horreur, de drames, de comédies ou de documentaires, le cinéma heavy metal est d'une richesse exemplaire. Voici plusieurs décennies que cette love story incendiaire perdure. Une histoire de laquelle surgissent des classiques et des curiosités. Des longs-métrages mais aussi des bandes originales. Car parfois, si le film n'a rien de metal, la musique, elle,, l'est carrément. C'est de cela dont il est question ici. De This Is Spinal Tap à Wayne's World, en passant par Rob Zombie, Decline Of The Western Civilization Part II : The Metal Years, Lemmy The Movie, Métal Hurlant, Le Fleuve de la mort ou encore Anvil !, ce livre raconte la grande odyssée d'un genre extrême et insouciant qui fédère depuis une quarantaine d'années dans le bruit et la fureur, mais aussi dans le rire, le sang et les larmes.

Biographie de Gilles ROLLAND

Né à Rodez, élevé dans la tumultueuse Carmaux rock city dans le Tarn, passionné de rock and roll et de tous ses dérivés, mais aussi de cinéma, de séries et de littérature, Gilles Rolland écoute aussi bien les Beatles que les Guns N' Roses. Grand admirateur de Lemmy Kilmister, des Ramones, mais aussi de Charles Bukowski, de Sylvester Stallone, des Beach Boys, de Jim Morrison et des Doors ou encore de Stephen King, il écrit sur la musique et le cinéma, mais pas seulement. Ancien gérant de vidéo-club, jadis chanteur dans un groupe de reprises, ex-livreur de pianos et surveillant de collège, guitariste spécialisé dans les accords de base, consommateur frénétique de films et défenseur de la cause animale, il a occupé divers postes avant d'embrasser sa vocation et de faire de l'écriture son activité à temps plein. Travail qu'il exerce depuis Toulouse. Aujourd'hui rédacteur en chef du site de cinéma On Rembobine.fr, il collabore avec différents magazines et sites internet.



Auteur Gilles Rolland
Date de parution 17 février 2018
Prix 32 €
Nombre de pages 446
ISBN 9782378480141
Code CB010
© 2018 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page