L'éditeur qui véhicule le rock !

ENGLAND'S HIDDEN REVERSE

Coil, Current 93, Nurse With Wound

image du l'article

Par David Keenan
19 mai 2016
Prix : 34 €

Extrait :

Basée sur des interviews exclusives et un accès sans précédent aux archives personnelles des trois groupes, voici la première biographie de référence consacrée à Coil, Current 93 et Nurse With Wound. Basée sur des centaines d’heures d’interviews avec les membres des groupes, ainsi qu’avec des contemporains, amis et associés, EHR met en lumière une scène anglaise underground obscure, dont l’œuvre met l’accent sur les particularismes du caractère anglais au travers de liens et affinités tissés avec les générations précédentes de marginaux et outsiders britanniques. EHR nous transporte de la Threshold House originelle des deux membres de Coil, John Balance et Peter « Sleazy » Christopherson, basée à Chiswick, à l’ancienne école pour garçons dans laquelle ils se sont plus tard installés, située à Weston-super-Mare, en passant par la bergerie de Steven Stapleton, de Nurse With Wound, et son environnement consacré à l’art visionnaire à Cooloorta dans le sud de l’Irlande, et nous fait atterrir sur le toit d’une maison de Muswell Hill, où David Tibet, de Current 93, eut la vision d’un Oui-Oui crucifié dans le ciel. De là, le livre plonge dans le passé et accélère le temps : témoignages oculaires des premiers concerts de Whitehouse, formation de Throbbing Gristle et naissance de la musique industrielle, derniers instants de la vie du peintre visionnaire Charles Sims, évocation d’Angus MacLise, ex-membre du Velvet Underground, présentant son poème Year comme une Œuvre de magie élémentaire, et visions de l’Angleterre éternelle par Shirley Collins, AE Housman et Denton Welch. La première édition, épuisée depuis longtemps, atteignant des sommes considérables chez les collectionneurs, cette édition augmentée très attendue a totalement été revue : elle comprend deux nouveaux chapitres, un résumé final de la manière dont Reverse a changé de vitesse depuis sa première publication et un chapitre zéro intitulé Le crime en appelle à la nuit, dans lequel Keenan présente un argument audacieux nous lançant sur les traces de l’énergie transgressive qui anime la culture industrielle, depuis l’art rupestre paléolithique jusqu’à la musique noise contemporaine, en passant par le rock’n’roll et le punk rock.

THE BYRDS

Des cowboys de l'espace

image du l'article

Par Didier Delinotte
19 mai 2016
Prix : 28 €

Extrait :

Il fallait beaucoup de goût et de discernement, dans les années soixante, pour faire une place importante aux Byrds, ce groupe d’Angelinos issus du folk-song souvent assimilé à des sous-Beatles qui auraient chanté du Dylan. Hérésie ! Groupe pour rock-critiques, voire pour musiciens, les Byrds n’auront jamais eu, en France en tout cas, le succès qu’ils auraient mérité. Pourtant, ils furent à l’origine du Folk-rock, de la vague pop psychédélique, de l’Acid-rock et du Country-rock, soit de presque tous les genres musicaux nés sur le sol américain dans les années 60. Les Byrds sont avant tout la réunion miraculeuse de personnalités aussi disparates que complémentaires. Jim / Roger McGuinn, cérébral et mystique, passionné de sciences et de technologie, qui conduira presque militairement un groupe d’anthologie dont il se voudra jusqu’au bout le leader. David Crosby, à la révolte sincère mais brouillonne, véritable écorché vif qui annonce, dès 1964, la révolution hippie. Gene Clark, troubadour inspiré et mélancolique natif du Midwest, devenu l’oiseau neurasthénique qui ne savait plus voler. Chris Hillman, jeune homme en colère, sincère et généreux, qui sera à l’origine des nombreux tournants musicaux du groupe. Sans oublier Gram Parsons, l’ange blessé dont les ailes ont frôlé la nébuleuse Byrds, humainement pour le pire et musicalement pour le meilleur. Soit dix années intenses de clarté musicale dans la sombre et réactionnaire Amérique de Lyndon B. Johnson et de Richard Nixon, là même où nos cow-boys californiens vont devenir des citoyens de l’univers, toutes frontières abolies. Ce livre n’est autre que le récit de cette métamorphose : la riche histoire des Byrds qui auront incarné, dix ans durant, le meilleur de l’Amérique.

PUSHIN' THE LIMITS

Anthologie de l’extrémisme et de la transgression dans la musique moderne

image du l'article

Par Jérôme Alberola
20 avril 2016
Prix : 40 €

Extrait :

Attention ! En lisant ce livre, vous allez pénétrer dans le côté obscur de la force ! Au cours de ses 1000 pages, préparez-vous à croiser les groupes les plus sulfureux et méchants, les artistes les plus désaxés et les musiciens qui ont été le plus loin dans l’expérimentation et la haine sonores. Attendez-vous à découvrir les albums et les titres les plus violents, les plus rapides, les plus sombres, les plus barrés, les plus morbides, les plus transgressifs, les plus angoissants, les plus nihilistes, dans quasiment tous les genres de la musique moderne : rock, metal extrême, punk, hardcore, grindcore, new wave, rap, électro, musiques indus, d’avant-garde et expérimentales, etc. 371 disques de 334 groupes et artistes de toutes les époques depuis 1954 sont ainsi analysés dans cette nouvelle anthologie, la plus complète sur le sujet au point d’être quasi définitive car toutes les limites ont été atteintes. Jérôme Alberola parachève son exploration de la matière musicale, en s’enfonçant profondément au–delà des frontières du conformisme artistique et commercial, mais aussi dans les ténébreuses et tourmentées circonvolutions de l’âme de musiciens qui, parfois avec génie, parfois en pleine démence, ont eu pour ambition de repousser ces limites, quitte à s’injecter les pires susbtances, commettre les actes réprouvés par la morale et la loi, ou faire hurler de véritables pensionnaires d’hôpital psychiatrique. Quelles ont été leurs motivations, quelles sont celles des auditeurs qui s’adonnent à leurs excès ?

THE HELLACOPTERS

Du kérosène dans les veines

image du l'article

Par Rudy Charis
17 mars 2016
Prix : 32 €

Extrait :

Monté en 1994 comme un projet parallèle par Nick Andersson avec ses trois roadies sur les tournées d’Entombed, The Hellacopters furent pendant 14 ans les fers de lance d’un rock à forte intensité, le High Energy Rock’n’Roll, induisant un engouement pour ce style suivi par la renaissance, au début du millénaire, de modèles du genre tels le MC5, The Stooges ou Radio Birdman. De leurs débuts garage tonitruants récompensés d’un Grammy Award inattendu jusqu’à leur dernier album composé de reprises de groupes de la même trempe, les hélicoptères de l’enfer ont symbolisé cette haute-fidélité envers la musique (envers la leur et celle des autres donc) chère aux amateurs de vinyles, sans jamais se renier pour une valise de billets. Qui d’autre que Nick Andersson, qui par ailleurs créera avec The Solution l’un des premiers groupe de white soul deux ans avant le succès de Amy Winehouse & co., peut se targuer d’être un musicien précurseur et respecté de ses pairs dans des styles aussi différents que le Death Metal (Entombed) le Rock au sens large (The Hellacopters) ou la Soul (The Solution) ? De leurs premiers pas dans la musique jusqu’à leurs derniers projets en 2015, cet ouvrage retrace le parcours des membres du groupe, avec leur participation directe ainsi que celles de nombreux autres artistes ayant été survolés par les Suédois, qui ont mené leur carrière comme personne d’autre – Like no other men.

© 2016 Camion Blanc - Réalisation & Hébergement  image entreprise de la réalisation de la page